Conférence régionale de l’AIEIA, Amérique latine et Caraïbes, 2011: compte-rendu

_MG_9934-sm

Le président de la FGV, Carlos Ivan, a ouvert la Conférence régionale de l’AIEIA sur le thème «Administration du développement: les défis de mise en œuvre des politiques d’intégration régionale »

L’événement est une initiative de la Division des affaires internationales, DINT, avec le vice-président de l’AIEIA pour l’Amérique latine et les Caraïbes, le professeur Bianor Cavalcanti, et l’Institut de technologie et de l’enseignement supérieur de Monterrey au Mexique. L’événement a été coordonné par Eduardo Marques professeur au DINT, et s’est tenu les 7 et 8 décembre 2011, au siège de la Fundaçao Getulio Vargas à Rio de Janeiro.

La conférence comportait quatre panels traitant de l’infrastructure, des politiques sociales, des gouvernements locaux et de l’intégration stratégique. Le panel « Infrastructure » – animée par le Professeur Eduardo Marques – était axé sur la construction de la route interocéanique qui relie Rio Branco, Acre, à trois ports péruviens. Le directeur d’Odebrecht Pérou, Eleuberto Martorelli, a présenté cet ouvrage physique, économique, social et institutionnel. Cette route atteint une altitude de 4870 m, le point culminant de la traversée des Andes. L’ancien Vice-Ministre des Transports du Pérou, Sergio Bravo, conseiller auprès comité de direction de la BNDES, Paulo Sergio Fonseca, et Ludmila Gajdosova (Slovaquie), directrice exécutive de NISPAcee / AIEIA assistaient également à ce panel.

Le panel « Politiques sociales » était centrée sur l’expérience du consortium intercommunal formé par les municipalités de Dionisio Cerqueira (SC), Bom Jesus do Sul (PR), Barracão (PR) et la municipalité argentine d’Yrigoyen. Les maires des municipalités brésiliennes, respectivement, Altair Ritter, Paulo Deola, Joarez Henrichs, et le secrétaire régional de la ville de Dionisio Cerqueira, Flávio Berte, ont donné leur témoignage sur la création et le développement du consortium, à travers laquelle les villes membres se soutiennent mutuellement dans tous les secteurs de l’administration. Les autres participants à ce panel étaient Pablo Tigani de la Fundación Esperanza (Buenos Aires), Henri Jouval, Jr., de l’Institut sud-américaine de la gouvernance de la santé-ISAGS, UNASUR (Union des nations sud-américaines), Leticia Maria Paula Macedo, responsable de la stratégie pour les relations internationales de l’épargne fédérale et Paul Collins de l’AIEIA et l’Université de Nottingham.

Le panel « Gouvernements locaux » était consacré aux actions fédérales et étatiques dans la zone frontalière du nord. La conseillère Carla Carneiro Barroso, chef de la Division IV Amérique du Sud au Ministère des Affaires étrangères, a présenté les actions physiques, économiques et sociales que le gouvernement brésilien a en main dans un but d’intégration avec les pays voisins. Moira Paz Estenssoro, directrice de la CAF (Andean Development Corporation) au Brésil, a expliqué les actions de promotion et de mécanismes de financement des programmes d’intégration régionale menée par la CAF. La CAF est engagée dans d’autres activités en partenariat avec la FGV, parmi lesquels – prévus pour l’année prochaine – on trouve la formation des hauts dirigeants issus d’entreprises privée et de l’administration publique du Brésil et d’autres pays d’Amérique du Sud, à une approche commerciale stratégique avec la Chine. Participaient également à ce panel: Freddy Navarro Marinez du Tecnológico de Monterrey, et Allan Rosenbaum, la Florida International University/Etats-Unis et de l’AIEIA.

Le panel « Intégration régionale stratégique, animée par Clovis Brigagão, directeur du Centre pour l’étude des Amériques – RAEC / UCAM, comptait en tant que conférenciers Mauricio Santoro, IDE / CPDOC MBA, professeur de relations internationales, et Pablo Celi, sous-directeur du Centre d’Etudes de Défense Stratégique de l’UNASUR. Dans ce panel, la question de l’intégration régionale a été analysée du point de vue géopolitique, ainsi que l’histoire de l’intégration régionale et ses conséquences positives aujourd’hui, mais également les actions d’intégration dans le domaine de la politique de défense afin de créer et d’élargir les conditions d’une coexistence pacifique dans la région, sous l’impulsion de l’UNASUR.

Lors de la séance de clôture, le ministre Clemente Baena Soares, directeur du Division II Amérique du Sud au Ministère des Affaires étrangères du Brésil, a présenté les grandes lignes de la politique étrangère brésilienne dans la région.

L’événement était parrainé par l’UNIMED, la Corporación Andina de Fomento, la CAF, et l’appui institutionnel du Ministère des Affaires étrangères.

 

Institut International des Sciences Administratives
6ème étage, Bloc C
Rue du Commerce 96
1040 Bruxelles (Belgique)
Tel : +32-(0)2-536.08.80
Fax : +32-(0)2-537.97.02
E-Mail: [email protected]